Communiqué FO - spécial « Essieux »

Michel Boudoussier notre Directeur général a souhaité rencontrer l’ensemble des organisations syndicales afin de faire un point sur les investigations en cours concernant l’usure prononcée des roues d’essieux sur nos navettes.

Lundi 13 novembre 2017, par Stéphane Sauvage, vu 139 fois // FO Eurotunnel

Depuis déjà plusieurs semaines la Direction générale et les directions des services de l’infrastructure et du matériel roulant étaient avisées d’une usure anormale des roues d’essieux.

Dès la connaissance de ce problème, afin de garantir la sécurité de nos clients mais également la sécurité ferroviaire, il a été décidé de réduire l’espace-temps et kilométrique du contrôle de la géométrie de ces roues. Ainsi il a été décidé d’un passage aux contrôles de géométrie de 30 jours (30 000 kms) à 15 jours (15 000 kms).

Dans un deuxième temps, l’ensemble de la voie a été vérifié et contrôlé ; plusieurs points font l’objet d’une vérification plus approfondie : les nouveaux appareils de voie, les boucles, les rails équipés de graisseur nouvelle génération et principalement les voies entre la sortie de la zone des quais et les entrées de tunnels. Pour cela des caméras ont été installées sur une navette passager pour étudier le comportement de ses roues sur les rails, mais également d’enregistreurs sonores pour identifier les endroits de potentiels bruits de crissement. Ces mêmes enregistreurs ont été installés à proximité de certains appareils de voie (aiguillage, etc).

Courant mai les graisseurs de voie ont été remplacés par de nouveaux et cela suite à une cassure de ces rails à hauteur des graisseurs. Pour éliminer une éventuelle cause, les anciens graisseurs ont été remis avec une surveillance particulière ; néanmoins il semble que la cause d’usure ne vient pas de là.

La géométrie de la voie a également été vérifiée : il a été constaté qu’elle est bien conforme aux règles ferroviaires. Concernant les roues des boggies, une analyse sur la dureté des composants est en cours.

Des rapprochements ont été réalisés : numéro de série, date de construction, etc. A ce stade aucune cause à effet ne peut être relevée.

Une navette remise en conformité a circulé pendant 3 jours (fin cette nuit), elle passera ensuite au WMS (Wheel Measurment System) afin d’analyser l’état d’usure des roues après ces 3 jours de rotation.

La Direction a décidé de privilégier le trafic fret, en effet l’activité passagers est calme et nous arrivons à maintenir deux départs heures. Concernant le trafic Fret nous tournons avec 7 navettes, cela est insuffisant pour absorber nos trafics, nous perdons environ 1 000 camions/jours. On espère passer de 7 à 10 navettes fret d’ici quelques jours ou semaines pour garantir 6.5 départs/heure.

L’objectif est de rapidement trouver l’origine de cette usure anormale afin de repasser les contrôles de 15 jours (15 000 kms) à 30 jours (30 000 kms).

Notre fournisseur d’essieux est sollicité par le service achat pour augmenter la fourniture d’essieux. En attendant nous démontons les essieux des navettes en stand-by. (elles seront utilisées plus tard lors de l’augmentation des départs/heures en phase avec nos trafics)

Nos clients et les autorités ont été prévenus de cet incident, les poids lourds sont bloqués (lorsque nécessaire) entre Dunkerque et la frontière belge.

Des investigations ont également été menées par Eurostar sur leurs trains, rien n’a été signalé sur une usure de leurs roues d’essieux. La Direction continue à mener ses investigations en y mettant les moyens nécessaires pour gérer cette crise majeure. Aussi elle appelle à la solidarité maximum dans l’entreprise de toutes et tous.

Pour notre part, nous avons souhaité adresser à notre Direction générale quelques questions et cela suite à vos interrogations (cf email ci-dessous)
Nous restons à votre disposition pour vos remarques ou questions concernant ce problème.

Bien à vous
Stéphane Sauvage

De : Sauvage Stephane
Envoyé : lundi 13 novembre 2017 11:03
À : Boudoussier Michel <Michel.Boudoussier eurotunnel.com>
Objet : Questions FO pour la réunion d’aujourd’hui 14h00

Monsieur Boudoussier,

Concernant la réunion de cet après-midi, je vous envoie des questions auxquelles nous souhaiterions une réponse.

  • Maintenant que la presse est informée de ces problèmes ; (voir Nord Littoral d’aujourd’hui) Quelles pourraient être les répercussions sur l’activité ?
  • Faut-il craindre une mise au chômage technique si la source du problème d’usure n’est pas trouvée et solutionnée ?
  • Ce taux d’usure est-il dans les normes de tolérances acceptables ?
  • Existe-t-il un risque grave et imminent pour la sécurité ?
  • Quels seront les éventuels impacts à court et moyen terme sur le commercial ?
  • Quelles vont être les mesures et les moyens que vous allez prendre concernant les salariés confrontés au stress dû à la gestion de cette crise ? (commercial, exploitation, infra, RS, etc…)
  • Quels sont les budgets consacrés à la voie et aux essieux de nos navettes sur les 3 dernières années ?

Vous en remerciant.

Bien cordialement.

Stéphane Sauvage.Pour la délégation Force Ouvrière,
Christelle Dhieux, David Lecoustre, Didier Telliez, Stéphane Sauvage

0+0 réagir


Lire aussi dans le même thème


Documents joints