NAO 2018 : Proposition finale de la direction

Cher(e)s Collègues,
La seconde réunion NAO vient de se terminer, nous vous prions de bien vouloir trouver en pièce jointe le compte rendu Force Ouvrière.
Vous en souhaitant bonne lecture.
Bien à vous.

Stéphane Sauvage, Secrétaire de Force Ouvrière.

Jeudi 18 janvier 2018, par Christelle Dhieux, David Lecoustre, Didier Telliez, Stéphane Sauvage, Vincent Vanneufville, vu 312 fois // Négociation d’Accord d’Entreprise

Cher(e)s Collègues,

A 11h50 la deuxième réunion de NAO vient de se clôturer. Retour sur le déroulement de celle-ci :
Dès l’ouverture, notre délégation Force ouvrière a fait à Michel Boudoussier la déclaration qui vous a été envoyée plus tôt dans la matinée.
Après cette intervention, la Direction a souhaité faire un point sur les discussions entamées la semaine dernière. Elle a commencé par le volet social et a souhaité restreindre les discussions futures

  • Au Télétravail conformément aux précisions des ordonnances Macron
  • A la restauration d’entreprise
  • A la prévoyance/mutuelle.

Michel Boudoussier considère que cette année 2018 sera riche en discussions et négociations et qu’il ne s’agit pas d’ajouter des sujets sur lesquels nous n’aurions matériellement pas le temps d’avancer. Il précise également l’importance des négociations qui vont intervenir après les élections professionnelles et qui concernent le CSE (Conseil Social Economique en lieu et place du Comité d’Entreprise, des Délégués du Personnel et du CHSCT).

Il est revenu ensuite sur le volet financier. Dans un premier temps il a précisé l’acceptation d’inclure la prime de suggestion 1re ligne dans le calcul de la prime de bonus. Pour information dans l’hypothèse où le bonus est à son maximum, soit 6%, et que le salarié concerné par ce roulement travaille 200 jours dans l’année, cela représente un supplément de 360 € brut pour une année.

Pour 2017 cela représente un supplément de 126 € pour un bonus général à 2.1%.
Michel Boudoussier n’a pas souhaité intégrer d’autres primes dans le calcul du bonus et principalement la prime de productivité/efficacité. En effet il considère que ce serait injuste pour celles et ceux qui ne perçoivent pas cette prime.
Une fois de plus Force ouvrière a réitéré sa volonté de voir étendre le périmètre d’attribution de cette prime à d’autres services.

Il propose d’augmenter le déplafonnement de l’intéressement en le passant à 600 € (au lieu de 500 € précédemment)

Concernant l’augmentation collective, il ajoute 0.1 % aux 1.2% proposés la semaine dernière, ces 0.2% étant soumis à signature d’un accord NAO ce qui la porterait à 1.3%

Il dit ne pas pouvoir réajuster le bonus en gelant le bonus financier de 2017 en le remplaçant par le taux de 2016 comme nous lui avions réclamé. Cette proposition aurait eu un effet gratifiant pour l’ensemble des salariés mais également pour le calcul du bonus management. Ainsi le bonus général 2017 est à 2.1%

De nouveau, nous avons argumenté nos demandes et avons réclamé qu’il fasse un effort supplémentaire sur l’augmentation collective, sur le recalcul du bonus, mais également comme nous étions les seuls à le réclamer depuis le début, sur l’octroi d’une prime exceptionnelle de 300€ pour chaque salarié.

A l’issue de ces réclamations et après qu’un tour de table eut été fait, nous avons demandé une suspension de séance afin que Michel Boudoussier revienne vers nous avec une amélioration de ces propositions.
Après 20 minutes de suspension de séance, la Direction ré ouvre les débats et propose :

  • Pour l’anniversaire des 30 ans du creusement du puits, une prime exceptionnelle de 200 € pour chaque salarié

Afin de ne pas risquer un redressement de l’URSAFF sur les primes d’intéressement, du fait que d’année en année celles-ci soient au même montant, il ne souhaite pas augmenter le déplafonnement de l’intéressement. De ce fait pour l’année 2017 l’intéressement sera de 1939 € non affinés pour le dernier quadrimestre. Il reste donc à percevoir pour un temps plein 912 € qui seront versés en 2 fois.
Concernant le bonus les comptes étant audités, il ne peut et ne souhaite pas revoir les critères de calcul.
Nous avons précisé à la Direction que nous souhaitions voir évoluer l’augmentation générale et atteindre les 2000 € annuels d’intéressement pour lequel il manque environ 50 €. Après quelques discussions il consent à augmenter la prime de 50 € ce qui porte la prime exceptionnelle à 250 €

A ce moment précis des discussions, deux organisations syndicales ont réclamé à la Direction le « document ». Face à cette demande ambigüe nous avons demandé des précisions. Il nous a été répondu par celles-ci qu’ils souhaitaient obtenir l’accord NAO. De ce fait Michel Boudoussier a précisé à son tour que ses dernières propositions devenaient fermes et définitives.

Nous sommes intervenus auprès de Michel Boudoussier afin de préciser que Force Ouvrière n’était pas demandeuse de cet accord considérant que la nuit porte conseil, et qu’il pouvait revenir vers nous avec de nouvelles avancées. Il considère que les seuls éléments lui permettant de revoir ses positions seraient de retrouver 100 000 camions supplémentaires dans les « comptes ».
De plus il tient à préciser que les différentes crises de 2017 sont de la seule responsabilité de l’entreprise et non pas du fait de causes extérieures.

Il souhaite un consensus sur ces négociations. Faute de signature, ces NAO seront reportées après les élections professionnelles et il tient à préciser que les propositions faites aujourd’hui ne seraient pas nécessairement reconduites.

Simulation des NAO pour un grade G4 (grade médian de l’entreprise)

  • L’augmentation collective de 1.3% (sur salaires, primes et accessoires) engendre un supplément de salaire de 388, 46 € annuel.
  • Les 2.1% de bonus représentent 627.52 €
  • Pour un temps plein le supplément d’intéressement est de 600 € (pour rappel il reste à percevoir le dernier quadrimestre 2017 de 312€ non affiné)
  • Une prime exceptionnelle de 250 €
  • Pour les salariés en roulement 1re ligne la prise en compte de cette prime de suggestion dans le calcul du bonus correspond à un supplément de bonus de 126€.

Restant à votre disposition et dans l’attente de vos remarques.

La délégation Force ouvrière pour ces NAO : Christelle Dhieux, David Lecoustre, Stéphane Sauvage et Vincent Vanneufville et Didier Telliez.

PDF - 61.8 ko
NAO 2018 - Proposition finale de la direction

0+0 réagir

1 Message



Mots clés

Dernières réactions

20/01 — NAO 2018 : Proposition finale de la direction

Bonjour, Sur les négociations on peut toujours avoir mieux mais là c’est pas mal au vu des autres entreprises de la région Lire la suite »